Billets pour la catégorie 2019 :

Derniers témoins

J'ai terminé Derniers témoins. Par instants la lecture devient si douloureuse qu'on ne comprend pas que la terre ne s'arrête pas de tourner (ne se soit pas arrêtée de tourner), qu'elle ne refuse pas de porter plus longtemps autant de douleur, de chagrin, de cruauté.

Dîner chez les voisins

Nous sommes quatre couples et nous jacassons joyeusement. Curieusement, et un peu par hasard, nous sommes trois à travailler dans les assurances, mais les deux autres n'ont pas la même couverture santé. Je raconte mes malheurs.
— Cegedim ? Ils sont connu pour faire les choses à leur manière et ne rien écouter.
C'est encourageant… (mais bon, je m'en étais déjà rendu compte).

Pendant le dîner, en face de moi, une quarantenaire mère de cinq enfants, pétillante de vie et de malice. Son dernier doit avoir cinq ou six ans. Nous apprenons qu'elle a eu récemment une ablation du sein, cancer. Cela n'a pas l'air de l'inquiéter, j'en suis estomaquée (avec quatre enfants mineurs….)
Quoi qu'il en soit le repas est très gai.

Harry Potter en grec

— Non mais, "echo", c'est avoir, dans le sens de posséder, tenir dans les mains. C'est pour ça que le début d'Harry Potter en grec, «les Dursleys avaient des voisins», traduit par "echo",… ça fait pas sérieux.




(Note pour moi-même : me procurer Harry Potter en grec pour relever la phrase exacte que la prof connaissait par cœur.)

La question de fond : à quoi sert l'Europe ?

Julien Munoz, journaliste, feuillette les cahiers de doléance.
Il est tombé sur une question de fond et l'a publiée sur Twitter.

2019-0220-cahier-de-doleance.jpg


Je vais copier l'intégralité de cette lettre car un tel témoignage se conserve.
Cahier de doléances, mairie de la Hague. Cotentin - Manche.

objet : éthique et dignité

Sur le téléphone de mon mari apparaît régulièrement une annonce : Rencontre avec des femmes matures et des photos par dizaines de fesses et vagin de femmes nues exposés comme du gibier en vitrine, avec une phrase attactive et une adresse en dessous. Il m'assure qu'il n'a rien demandé, que cela apparaît d'autorité sur Gmail parce qu'il est un homme et que ce type de message est classé dans "publicité", ce qui autorise tout.

C'est extrêmement choquant et perturbant. Comment se fait-il que malgré la quantité d'institutions, de règles et lois existantes et le nombre de femmes partout présentes et d'hommes clamant la dignité et l'honneur, des individus sans scrupules s'introduisent dans la vie privée des hommes au mépris de la vie conjugale et du respect dû à tous? C'est le degré 0 de l'humanité. C'est inacceptable. A quoi sert l'Europe? A quoi sert la politique si des délinquants de cette sorte sous le couvert de "publicité" font de la débauche et de l'abominable pornographie un produit de consommation banal?
Il est grand temps de faire obstacle à ce laisser aller et de rétablir la dignité humaine.

Une citoyenne française
Si vous êtes curieux, lisez les commentaires.

Et ça continue encore et encore

Salon.
Objectif : repeindre murs et plafond. Et refaire toute l'électricité et faire passer internet (sinon à quoi bon avoir la fibre).


2019-0219-salon-travaux.jpg

Samedi

Temps magnifique et sortie ratée (à cause du temps magnifique?) Un équipage non concentré, deux et demie d'exercice (c'était trop, j'aurais dû arrêter avant), la peur de trop râler en tant que barreuse et une difficulté à me positionner.

2019-0216-Seine-Neuilly.jpg

Mavromatis rue Paul Doumer (c'est le deal : je vais ramer, je ramène le repas), retour décapoté (il fait 18° et plus).

C. à la maison pour aider à la mise en carton du rez-de-chaussée.
Je lis Langelot aux arrêts de rigueur. C'est curieux d'analyser le message derrière les aventures de Langelot, une certaine vision du monde — aujourd'hui influencée par le fait de savoir que Lieutenant X est Vladimir Volkoff.

Vendredi compliqué

Autant il est facile de travailler quand H. travaille (silence de mort, concentration maximale, heures qui s'allongent, repas oubliés), autant cela devient très compliqué quand il n'est pas en train de programmer ou en réunion téléphonique: il bouge, s'agite, passe, interroge, coupe l'électricité (il remonte des prises),…
Quand vous êtes en train de faire quelque chose que vous n'avez pas envie de faire, cela fait beaucoup de raisons d'arrêter.

Cependant, grâce à cette agitation, ce soir j'ai à nouveau un endroit "à moi" (une chambre à soi) pour poser mon ordinateur connecté à "mon" écran (cadeau d'anniversaire), un écran si beau que mon ordi pro ne peut pas le piloter (problème de thunderbolt 3, paraît-il. Je ne lui dis pas que pour moi, cela évoque avant tout un cheval).

Jeudi ordinaire

Voiture (bleue) le matin. Partis tard, flemme.

Temps splendide. Barré le huit (entraînement Bruges). Agathe très appliquée à la nage. Rencontré Laura dans les vestiaires (quelle émotion).

Conf call avec les zozos. Silence de mort quand je décris les bizarreries du paramétrage, quand je prédis le bordel jusqu'en septembre s'ils ne font pas appel à nous (nous tous entreprises connaissant nos adhérents), jusqu'en mai sinon.
Eux nous promettent le 15 mars. (Dans leurs rêves. En plus il va y avoir les vacances, moins de monde plus de jambes cassées.)

Dîner au "Temps des cerises".

En rentrant, vidé une étagère encore.

Photo de l'arrière-cuisine : le tuyau noir passe par l'un des trous percés par Darek dimanche. Dans le tuyau, trois fils internet en fibre optique (je ne connais pas le vocabulaire) montent à l'étage. Le boîtier blanc permet d'installer des prises RJ45.

2019-0213-fibre-cuisine.jpg

Retour karmique

Il y a quelques années existaient les clauses de désignation :
Ce mécanisme est le suivant : les entreprises doivent obligatoirement s’assurer auprès d’un ou plusieurs organismes assureurs choisi(s) par les organisations syndicales représentatives des employeurs et des salariés au sein d’une branche professionnelle. En contrepartie de cette exclusivité, l’organisme est tenu de couvrir tous les salariés du secteur concerné, sur la base d’un tarif unique. Les risques sont ainsi « mutualisés » au sein de la branche, comme si elle constituait une seule et même entreprise, alors que selon les défenseurs de ce système, sans celui-ci, les entreprises se verraient proposer des tarifs très différents, en fonction notamment de leur taille et de l’état de santé actuel ou futur de leurs salariés.
Si la mutualisation sur un grand nombres de têtes permettaient de faire baisser les tarifs, en revanche ces clauses rétrécissaient le terrain des assureurs exclus de fait des branches qui ne les avaient pas choisis: chaque assureur avait ainsi sa chasse gardée et ne pouvait empiéter sur celle des autres.
Désireux de gagner des parts de marché, les assureurs ont plaidé pour la fin des clauses de désignation et la possibilité pour chaque entreprise de choisir librement sa couverture prévoyance et santé. Ce fut chose faite en 20131.

C'est alors que les assureurs découvrirent qu'ils avaient eux-mêmes au niveau de la branche assurance un système qui s'apparentait à de la désignation, avec l'affiliation obligatoire au RPP (régime de branche) géré par le BCAC (GIE piloté par dix co-assureurs).

Marche arrière toute, recours devant le conseil d'Etat, le conseil constitutionnel,… Rien n'y fait, la fin de la clause de désignation est confirmée, les assureurs sont désormais libres de choisir la complémentaire santé de leurs salariés, ils ne sont plus liés au RPP.
Le BCAC, inquiet que ses affiliés ne le quitte, décide alors de changer de prestataire de service (pour rembourser les soins et verser les rentes d'invalidité): puisque B2V ne donne plus satisfaction (informatique vieillissante), il choisit en décembre 2017 de le remplacer par Cegedim, à la grande colère des organisations syndicales qui s'estiment mises devant le fait accompli.

2018 se passe sans que nous, opérationnels, ne soyons jamais questionnés sur notre métier et les particularités de nos populations: tout juste une question de transco (transcodification) en décembre qui me paraît étrange, mais personne ne creuse (quoi qu'il en soit en décembre pour janvier c'est déjà trop tard).
Le 4 janvier (retour au bureau), les premiers salariés appellent pour se plaindre.
Cela ne s'est pas amélioré depuis lors. Cegedim le preux qui devait faire oublier B2V le minable fait preuve d'une redoutable incompétence. La grogne grandit.

Vouloir empêcher le départ de ses affiliés en remplaçant un prestataire à bout de souffle par un prestataire qui accumule tant de boulettes2 qu'on se demande s'il le fait exprès… epic fail !





Note
1 : Deux ans plus tard offrir une complémentaire santé à ses salariés devenait obligatoire pour toutes les entreprises (obligation effective à partir de 2016), ce qui donnait tout son sens au libre jeu de la concurrence.

2 : aujourd'hui j'ai reçu le fichier des prestations d'une autre entreprise que la mienne (avec noms des salariés et leurs coordonnées, pas très RGPD)… et un mail adressé à toutes les entreprises adhérentes sans mettre les destinataires en copie cachée… C'est le stress qui leur fait accumuler les erreurs, où ils s'en fichent de façon abyssale?

A la maison

Travail à distance très efficace (bon matériel, bon environnement, tranquillité), si ce n'est les deux heures de pause pour lire Langelot suspect.

Nous avons la semaine pour débarrasser le salon. J'ai prévu de vider une étagère par soir.
Première étagère, sept cartons, il y a sept étagères… «Beaucoup trop de livres», disait ma grand-mère.


2019-0211-etagere-vide.jpg

La question est où entasser les cartons puisque nous ne pouvons les laisser au rez-de-chaussée. Une certaine flemme à l'idée de les monter d'un étage. Mais même à l'étage : ça fait beaucoup, quarante neuf cartons.
En vidant un rayonnage, redécouvert Pouchkine de Troyat que j'ai ramené l'année dernière, au moment du désherbage de la bibliothèque de l'entreprise.
Ai-je dit que la bibliothécaire n'a jamais emménagé à Nanterre? Elle est arrêtée pour dépression. Les livres de la bibliothèque n'ont jamais été déballés. Que vont-ils devenir?

Bricolage

Fait le marché sous une pluie battante. Il y a de moins en moins de commerçants.
Lu deux Langelot (Langelot et les crocodiles, Langelot chez les Pa-Pous).
Darek a percé le mur porteur de la cuisine en deux endroits près du compteur électrique. Poids de la perceuse: près de 50 kg.
H. a passé la fibre jusqu'à l'étage, a installé des prises internet propres (tout cela éloigne le moment de quitter cette maison).
Monté paresseusement une armoire (c'est-à-dire qu'elle n'est pas fini de monter).

Le sapin est démonté.

Encore un an

Championnat d'ergo indoor ce soir, donc peu de rameuses à Neuilly ce matin. J'en ai profité pour aller à Melun. Guenaëlle n'était pas disponible, j'ai donc fait un skiff.
Les consignes de sécurité entre Melun et Neuilly n'ont vraiment rien à voir: à Neuilly nous ne sortons plus qu'en yolette, ici j'ai pu faire du skiff sans même qu'un canot moteur soit à l'eau… Mais Melun est en amont de la Marne et le bassin de Neuilly est coupé en deux par des îles, d'où un débit beaucoup plus important.
Il fait doux mais il y a énormément de vent.

Il y a un an je nettoyais le club à Neuilly après le reflux des eaux suite à la crue, il y a deux ans je ramais en quatre aller-retour dans le petit bras.

Langelot et les espions (récupéré jeudi). Restaurant le soir.

Déménagement et réemménagement

Je quitte le bureau à 16 heures : des ouvriers viennent déménager nos meubles du quatrième au premier étage. J'emmène mon ordinateur, j'ai obtenu de travailler le plus possible à domicile jusqu'à ce qu'on nous ait trouvé un meilleur emplacement que ce sombre réduit au premier étage qui ne peut être autre chose qu'un lieu de transition.

A. est à la maison pour le week-end ; H. est rentré de Nantes.

Jeu de lits musicaux: nous réintégrons notre chambre abandonnée depuis le 14 janvier, O. reprend son lit et rend le sien à A. Ça fait du bien d'être moins à l'étroit. O. est en train de devenir agressif, le capharnaüm de la maison commence à lui peser. Les ouvriers nous laissent une semaine pour vider le salon (de ses livres) avant de continuer les travaux.

O. a récupéré les cinq Langelot recommandés en début de semaine après avoir perdu une précédente commande pendant les vacances de Noël. Ainsi j'aurai les éditions les plus anciennes à faire relier.
Pour mémoire: Langelot et le gratte-ciel, Langelot chez les Pa-Pous, Langelot et les crocodiles, Langelot et la voyante, Langelot suspect.

Sac de dame bis ou ter

2019-0207-sac-de-dame.jpg



J'ai posé mon après-midi pour remonter le bateau (d'où les clés de dix et la clé de treize). Je suis ensuite passée enfin m'acheter deux paires de chaussures (je n'en ai plus qu'une qui ne me fait pas mal aux pieds — depuis que je ne porte plus qu'elle, la perspective d'une opération du pied s'éloigne, mais les chaussures souffrent à être portées tous les jours), cela devenait urgent. Puis je suis allée récupérer mes livres auprès de "ma" relieuse: deux Langelot et les trois derniers tomes du Vicomte de Bragelonne. Les Langelot dans mon sac sont ceux que j'ai laissés pour être reliés.

Oulipo enfin. (thème : rebelles). Nous étions peu nombreux ce soir, huit seulement à la pizzeria. Conversations à bâtons rompus:
- les lotophages mangeaient les fruits du jujubier : ziziphus lotus;
- jusque dans les années 60 ou 70, il y avait des souffleurs de verre au CNRS pour réaliser les ampoules et verres sur mesure nécessaires aux expériences;
- (comme je parle du musée scientifique à Florence et ses magnifiques instruments de mesure) Galilée a triché: il a manipulé les résultats de ses expériences pour démontrer ce qu'il souhaitait. Sa conclusion était juste à partir de résultats truqués (quand une bille tombe elle tourne sur elle-même ce qui fausse sa vitesse par rapport au résultat attendu par le calcul).

La bouteille de rosé que l'on aperçoit sur le côté de mon sac est destiné au responsable de la logistique qui nous déménage dans une semaine: il a pris soin de nous et nous a protégées contre toute tentative de déménagement précipité. Ça vaut bien un remerciement.

Trois scènes

Dans le RER B, après l'allemand, col blanc/col bleu, et l'air infiniment digne, lointain ou méprisant du col blanc pour le col bleu bruyant au téléphone.


2019-0206-blacks-col-bleu-col-blanc.jpg



Danr le RER D, trois potes hilares en train de discuter du Titanic (je ne sais pas comment cela a commencé, je suis arrivée au milieu). J'ai cru comprendre qu'ils se demandaient à quelle profondeur avait coulé le Titanic:
« Mais frère, ça pouvait pas faire 67 m, c’est une piscine ! »
Et de s'écrouler de rire.
J’ai eu l’impression de certaines discussions ds ma cuisine.
(Ils ont cherché sur Google.)


2019-0206-blacks-titanic.jpg



En face de moi un homme isolé de la gaieté communicative lisait un livre d'épidiémologie. Je l'ai retrouvé car j'ai aperçu du rose sur la couverture:


2019-0206-epidiemologie-black.jpg

Longueur de temps plus que force ni que rage

Maintenant que tous ceux qui râlaient pour rien ont été satisfaits (puisqu'il était prévu qu'ils le soient même s'ils n'avaient pas râlé) il reste les vrais cas problématiques. Face à une organisation persuadée que tout peut se traiter de la même manière, traiter les cas particuliers est épuisant.

Je vais laisser tomber l'allemand. Pas vraiment le temps, pas vraiment envie : cette année nous faisons davantage de traduction et moins de théologie.

Le sapin de Noël n'est toujours pas démonté.

Le parquet est quasi fini. Je ne comprends pas comment les artisans sont parvenus à bouger à deux les meubles très lourds. La couleur du plancher rappelle celle des poutres. C'est chaleureux. (Ce parquet n'était pas prévu au départ: nous avons des artisans "force de proposition".)

2019-0205-parquet.jpg

Journée en sourdine

Levée à 3h (réveil spontané) pour terminer l'introduction à la dissert de théologie que j'aurais dû écrire mercredi.
J'ai continué à y travailler à partir de cinq heures ce soir. Je suis arrivée en retard en cours. Tout cela n'avait pas d'importance puisqu'on n'a pas regardé ce que j'avais fait.
Il appert des remarques faites aux autres que je n'ai ni thèse ni problématique (difficile d'avoir une problématique quand on n'a pas de thèse).

Accident de personne gare de Lyon ligne A en rentrant. Lignes 14 et 4 arrêtées pour travaux à partir de 22h15 environ. Je dors debout. Je rentre.

H. est à Nantes.

Les ouvriers ont commencé à poser le parquet.

2019-0104-parquet.jpg

Lueurs de raison dans un monde qui perd la tête

Aux USA, les enfants cherchent à se faire vacciner en cachette de leurs parents (ce qui est illégal dans la plupart des Etats). Pour cela ils posent des questions sur des forums, dont Reddit.


2019-0201-vaccins.png
Les billets et commentaires du blog Alice du fromage sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.