Picpus

Visite de nos futurs locaux. La perspective de se retrouver dans Paris me fait étrangement plaisir. J'en suis partie en 2009 pour la Défense. Puis Nanterre, puis Vincennes…

Nous devrions déménager en avril.
Le paradoxe, c'est que je ne suis pas sûre de ne jamais y aller. Ou quelques mois. On verra.

Seine-et-Marne

Surprise en ouvrant le courrier, l'enveloppe du Président du département (Jean-François parigi):
En raison d'une pénurie d'une pénurie de papier liée à la crise sanitaire, votre numéro de Seine-et-Marne Magazine du mois de janvier n'a pas pu être imprimé. [...] Toutefois, vous pouvez le consulter en version digitale depuis le site internet du Département : www.seine-et-marne.fr.
La lettre était accompagnée d'un feuillet A6 avec un QRcode à flasher pour récupérer l'adresse du site.

Par ailleurs je cherchais une carte de la circo 3 (ma circonscription) et j'ai trouvé cette carte des intercommunalités de Seine-et-Marne soit 507 communes regroupées en 21 intercommunalités aux noms évocateurs:
  • Communauté d'Agglomération de Seine-et-Marne
CA Paris - Vallée de la Marne
CA Melun Val de Seine
CA Marne et Gondoire
CA du Pays de Meaux
CA Coulommiers Pays de Brie
CA Pays de Fontainebleau
CA Val d'Europe Agglomération

  • Communauté de Communes de Seine-et-Marne
CC Les Portes Briardes Entre Villes et Forêts
CC Pays de Montereau
CC Moret Seine et Loing
CC Brie des Rivières et Châteaux
CC du Provinois
CC Pays de Nemours
CC Val Briard
CC Brie Nangissienne
CC l'Orée de la Brie
CC des Deux Morin
CC Plaines et Monts de France
CC Bassée-Montois
CC Gâtinais Val de Loing
CC du Pays de l'Ourcq;

ce qui m'a amenée à la carte des 264 groupements communaux.

Un vertige m'a pris.

Une tablette d'avant l'iPad

Oulipo. Nous sommes très peu nombreux, cinq qui sont restés dîner, covid oblige.

Japonais. La dernière fois (à laquelle je ne participais pas) GEF a découvert qu'on pouvait y manger autre chose que du poisson cru.

Discussion sur Perec, Queneau, Roubaud. Roland Brasseur et l'histoire de Paul Vernier l'hypermnésique. Evocation de Bernard Magnier. Je donne la référence du Cinquante-quatrième jour à Sophie. D. explique qu'il fait une apparition dans ce roman à clef.

D. n'a pas de smartphone. Mais il va en avoir bientôt un car il devient difficile d'utiliser le reste de ses appareils.
— Je n'en avais pas besoin.
— Tu verras, ça ne sert que très peu à téléphoner.

Question sur le télescope James Webb.
— Toi qui t'y connais, tu pourrais me dire…
— Tu sais, sur ce sujet, je n'en sais pas plus que toi.
— Oui mais toi au moins, tu comprends ce que tu lis ou entends, tu peux imaginer les conséquences.

Nicolas s'est récemment mis au braille. Il nous montre une tablette destiné à écrire : on coince la feuille de papier et on la poinçonne.
Désormais nous connaissons tous la lettre é: c'est celle qui fait six points, deux colonnes de trois points.
Ecrire en braille, c'est comme composer en caractères de plomb: il faut écrire de droite à gauche en écriture en miroir, puisque qu'on poinçonne la feuille de points en creux avant de la retourner pour lire ces points en relief. Comme toujours, je reste admirative des capacités supplémentaires que développe un cerveau en situation de handicap.


tablette à écrire le braille

Je m'ennuie

Il faut bien le reconnaître, je m'ennuie. Plus de littérature, plus de cruchons, plus de Daniel Ferrer; plus de théologie (qui malgré mon espoir n'a jamais réussi à remplacer la littérature); bien moins d'aviron (mais l'ergo me tuait); un boulot qui consiste globalement à repeindre et remettre en ordre le salon du Titanic avant qu'il ne coule…

Je ne sais pas quoi faire de ma peau.
L'impression des Bourreaux de Staline ne s'effaçant pas, j'ai sorti Pour une juste cause de la bibliothèque. Pause dans la lecture de Balzac.
J'ai commencé Vigil (Arte) en faisant la vaisselle. Ça paraît prometteur.

Ça me réjouit

Pourrait-on écrire: « Ça, me réjouit » en voulant signifier par la virgule le geste de montrer ?

Homard m'a yonnaise


C'est tout de même une curieuse époque qu'une époque qui permet de se prévaloir de Charlie (septième anniversaire du massacre hier) pour défendre EZ.

Shrimp is the new bretzel

Ensommeillée toute la journée. Pas le courage de lire dans le RER du retour. Je fais défiler Twitter, deux thèmes principaux, les non-vaccinés (les Bogdanoff sont morts, un député "Debout le France" est mort (c'est beau de mourir pour ses convictions)) et Blanquer (l'objectif de ne pas fermer les classes mène à une modification permanente des règles d'isolement: c'est le chaos).

Et puis je tombe là-dessus (compte de Barbara Serrano):
Pour ceux qui suivent quelques comptes brésiliens, vous devez voir partout des images de crevette. Je vous explique : il y a 3 jours, le président Bolsonaro a été interné pour occlusion intestinale. Intestins qu'il a fragiles après avoir subi une agression au couteau de cuisine lors de la précédente

deux crevettes en forme de coeur


campagne électorale. On apprend aujourd'hui que cette hospitalisation a été causée par une crevette mal mastiquée (oui). Depuis, la crevette a été érigée en héros national et symbole de l'antifascisme, et fleurit un nombre infini de blagues, de logos et divers visuels détournés

slogan les crevettes de la résistance


Mon préféré est celui du @sensacionalista (= @le_gorafi) qui reprend une affiche célèbre des années 1970 (époque de la dictature militaire) sur laquelle il était écrit "Sois un marginal, sois un héros", et qui a été transformée en "Sois une crevette (camarão), sois un héros".

Sois un marginal, sois un héros Sois une crevette, sois un héros


Un hashtag commence à circuler, #CamaraoAntiFascista, et on parle aussi beaucoup de "Camarão comunista", le communisme étant, pour Bolsonaro et ses électeurs, tout ce qui est situé à sa gauche.

Crevette à la place de la faucille dans le symbole communiste la faucille et le marteau Crevette à la place de la faucille dans le symbole communiste la faucille et le marteau


À un an des élections présidentielles et face à la très grande notoriété de Lula (Lula signifie "poulpe" en portugais), le faux journal @sensacionalista a titré "Si une crevette a causé l'hospitalisation de Bolsonaro, imagine un poulpe".
Le titre de ce billet fait référence à Bush qui avait failli mourir d'un bretzel.

Assommée

Trois raisons possibles et non exclusives les unes des autres :

* le visionnage de trois documentaires d'Arte:
Les bourreaux de Staline, sur Katyn. Je connaissais le carnage, je n'avais pas conscience que cela avait constitué un enjeu politique majeur jusqu'en 1990;
Les bourreaux aux mains propres, terrifiant si vous avez un peu d'imagination. La torture sans trace physique ou le lavage de cerveau (selon les angles ou les buts poursuivis).
La vie après Guatanamo, un documentaire sans certitude.

* ma troisième dose, puisque Saint-Antoine m'a contactée. Je n'ai pas résisté au plaisir de revoir "ma" doctoresse (je l'aime vraiment beaucoup):
— Alors, comment ça va ici? Aussi compliqué que l'année dernière?
— Oh non, ce n'est pas du tout la même ambiance. On hospitalise des gens qu'on n'aurait pas hospitalisé l'année dernière.
— Comment ça?
— On a plus de place et les pathologies sont moins graves. Non, ce qui change vraiment, c'est le comportement des soignants. Ils craquent un peu, ils ne supportent plus les non-vax. Et ça, c'est très nouveau, parce qu'on a l'habitude de soigner le chauffard bourré qui s'est planté, le cancer du fumeur incorrigible. Mais là, au bout de deux ans, ça commence à faire trop.

(Et donc j'ai peut-être un peu de fièvre. Et très sommeil.)

* une heure de massage thai. C'est amusant, au lieu de progresser des pieds vers les épaules, elle m'a entreprise par le côté droit puis le côté gauche.
J'ai des endroits vraiment très douloureux, sur les tibias ou les épaules. Une heure éprouvante pendant laquelle ma tête divague et rêve.


Et maintenant, au lit.

Quelques variants

Dernier communiqué d'Olivier Veran il y a 10mn sur France Info : Plusieurs variants ont été détectés simultanément; il faut s'y préparer.

- Le variant Travolta donne toujours de la fièvre, mais seulement le samedi soir.
- Le variant Suisse reste neutre, quel que soit le test PCR, antigénique ou sérologique.
- Pour le variant Bordelais, pas de souci on a les Médoc.
- Le variant Normand est difficile à prévoir : "P'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non".
- Le variant Belge serait redoutable, ça finit généralement par une mise en bière.
- Ne craignez plus le variant Chinois, il est cantonné.
- Par contre, le variant SNCF arrivera plus tard que prévu.
- Contrairement aux apparences, le variant du Bénin serait grave voire dangereux.
- En ce qui concerne le variant Italien, vous en prenez pour Milan.
- De son côté, le variant Ecossais se tient à carreau.
- Apparemment, avec le variant Japonais, il y a du sushi à se faire.
- On parle de l'émergence d'un variant Colombien, mais il semblerait que ce soit de la poudre aux yeux.
- S'agissant du variant Moscovite, c'est un méchant virusse.
- Pour sa part, le variant Corse s'attaque au bouleau puisqu’il est transmis par l'écorce.
- Le premier symptôme du variant Breton, c'est quand on commence à entendre le loup, le renard et la belette chanter.

Sérivore

En vacances encore deux jours. Pluie fine. Aviron. Un quatre et une yolette. Je barre la yolette puis prends la nage. Plaisir du mouvement connu par cœur, de l'extention sur corps sur l'arrière, les coudes bien dégagés, les omoplates serrées, entre l'eau et le ciel, dans la pluie fine entre les arbres, le reste du monde disparu.

Sylvain au deux derrière moi m'a donné après la sortie des précisions sur le début du geste. L'intéressant, c'est qu'il a commenté la position en relation avec la technologie des bateaux: «quand les bateaux étaient en bois, ils étaient plus mous, c'est pour ça qu'on pouvait se permettre de ramer le dos un peu rond, comme les rameurs des années 70, mais maintenant les bateaux sont plus durs, il faut protéger son dos, il faut rester droit et jouer avec le poids de son corps».

La suite de Casa de papel. A la fois plus romantique et plus violent que les deux premières saisons (qui étaient déjà gratinées), entre hôpital de campagne et attentat au Liban, sans oublier les discours féministes et transgenres. La série s'inscrit dans la lignée des Anonymous, les contestataires post-crise 2008. C'est un peu décalé quand on regarde cela dans le contexte du covid: un scénario qui sacrifie allègrement les civils et déclenche une opération armée dans le centre de Madrid… Je me demande ce que cela devient dans les deux dernières saisons (à suivre).
Il est deux heures du matin, il faudrait que j'arrête.

J'ai piscine

Repassage devant la deuxième saison de la Casa de Papel, vidage d'un carton et piscine.

Impossible de me souvenir de la dernière fois que je suis allée à la piscine. Il y a plus de dix ans, probablement.

La piscine de Moret a rouvert cet été après avoir été fermée depuis l'inondation de juin 2016. Elle a deux bassins, dont un extérieur. C'est ce qui m'a convaincue d'essayer: l'espoir que grâce au grand air, les vapeurs de chlore ne me rendraient pas malade et que je pourrais ajouter la natation à mes entraînements.

Quarante-cinq minutes de bassin dans la nuit, sous la bruine. Au bout de quelques allers-et-retours, j'ai remarqué le clocher de Moret contre le ciel noir.

Le chlore a gagné. Crise d'éternuements en rentrant à la maison, champ de vision troublé par un voile blanchâtre, blanc de l'œil rouge vif.

Je ne retournerai pas à la pisicne.

Sans dérive

Il fait très doux. Je barre le huit. A cinq cent mètres du club, le bateau heurte un bloc destiné à mettre en place des barrières de chantier, un bloc de 80x30x13 cm percé de trous pour mettre les pieds des barrières. L'étonnant est que ce bloc ne coule pas, il flotte à fleur d'eau, invisible.
Le bateau le heurte exactement dans l'axe et on entend le bloc passer tout le long de la coque. Question: la barre est-elle touchée?
Nous ramons, je fais des tests, la barre réagit. Cela prend du temps, comme toujours en huit. La difficulté est qu'il faut redresser avant que le huit ait pris la direction souhaitée. Je tire vers babord, je compte trois coups de rame puis je redresse avant même que le bateau ait pris la direction de babord. Il vire alors vers babord au quatrième ou cinquième coups de rame.

La sortie se passe ainsi, avec un coup de chaud lorsqu'une péniche apparaît face à nous alors que le bateau est au centre de la Seine. «On appuie à tribord, un coup», je tire sur la barre, le bateau dévie, c'est bon, nous sommes passés. La péniche fait des vagues, nous remplissons un peu.

J'ai tellement tiré sur la barre qu'à quelques mètres du ponton le câble en a rompu brutalement.

Une fois le bateau retourné sur les tréteaux, nous avons découvert que la dérive était partie. Il ne restait que la partie mobile de la barre, un aileron de quelques centimètres carré. Pas étonnant que le bateau réagissait lentement.

*****

Le soir O et Cy viennent dîner. Encore un gueuleton. L'indigestion est proche. Ça fait plaisir de les voir, ils sont cool et joyeux.
O. m'a offert les deux derniers Akira dans l'édition dans laquelle j'ai les quatre premiers. J'aurais au moins appris cela à mes enfants: la cohérence des éditions.

Cole Porter

Cole Porter au théâtre du Châtelet. J'aime plus le music hall que l'opéra.

Retour à gare de Lyon à pied à travers le Marais. Boulevard des souvenirs, transformation de certains magasins, permanence d'autres, changement de nom d'hôtels ou de restaurants. Et évidemment la disparition des Mots à la bouche.

Nous avons oublié d'aller voir la Tour Eiffel bleue.

Bilan et prospective





Bonne année 2020.2

Livres 2021

15 janvier, Ryszard Kapuscinski, Il n'y aura pas de paradis

19 février, Jacques Roubaud, Le grand incendie de Londres
23 février, Schulem Deen, Celui qui va vers elle ne revient pas
26 février, Michel Francesconi, Marque-Pages (manuscrit)

4 mars, Barbara Cassin, Le bonheur, sa dent douce à la mort
6 mars, Christin et Mézières, tome 4 des œuvres complètes de Valérian (3 BD)
7 mars, Christin et Mézières, tome 5 des œuvres complètes de Valérian (3 BD)
15 mars, dir. Barbara Cassin, Philosopher en langues
26 mars, Carlo Emilio Gadda, L'affreux pastis de la rue des Merles

5 mai, Joseph Heller, Catch 22
7 mai, Georges Didi-Huberman, Être crâne

25 juin, Joseph Millard, L'homme du mystère, Edgar Cayce. Terriblement mal écrit, je ne m'en souvenais pas (j'y étais sans doute moins sensible à quatorze ans)

31 juillet, Mary Ellen Carter, Edgar Cayce on prophecy

5 octobre, Dante, L'Enfer mis en vulgaire parlure par Antoine Bréa
13 octobre, Benoît Decock, Fausses Pelles, éditions Salto
16 octobre, Balzac, La maison du chat-qui-pelote, Pléiade t1
18 octobre, Balzac, Le bal de Sceaux, Pléiade t1
23 octobre, Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pléiade t1
25 octobre, Balzac, La bourse, Pléiade t1

5 novembre, Balzac, Modeste Mignon, Pléiade t1
12 novembre, Balzac, Un début dans vie, Pléiade t1
17 novembre, Balzac, Albert Savarus, Pléiade t1
18 novembre, Balzac, La Vendetta, Pléiade t1
27 novembre, Balzac, Une double famille, Pléiade t2
29 novembre, Balzac, La paix du ménage, Pléiade t2

1 décembre, Balzac, Madame Firmiani, Pléiade t2
2 décembre, Balzac, Etude de femme, Pléiade t2
15 décembre, Balzac, La fausse maîtresse, Pléiade t2

Un peu plus que les dernières années. On voit que je reprends le train et que j'ai arrêté la théologie.

Un cadeau

Tous les jours je traverse au même feu. Parfois il y a là un réfugié ou un migrant (comment les appeler?). Il est là depuis longtemps, depuis septembre ou octobre. Il a un chapeau rouge qui lui sert à faire la manche. Quand je le vois, parce que c'est embarrassant d'attendre au feu sans rien faire à côté de lui, je lui donne un ticket restaurant. Avec le temps, nous nous reconnaissons. Ce soir, je me suis exclamée: «Mais vous avez du chocolat!» en remarquant un paquet à côté de lui.
Il me l'a offert.
J'étais gênée et très fière.



Télétravail

Avec une équipe réduite de plus de moitié, le retard s'accumule. Passé la journée à traiter ce que je pouvais, en écoutant plus qu'en regardant le dernier épisode d'Hôtel Beauséjour (sur Arte. Pas mal), puis La Corde (fantastique étrange) et Don't look up sur Netflix, sorte de mélange de Tim Burton et des frères Coen quand ils font dans la satire.

J'ai essayé Il était une fois en Anatolie que j'avais beaucoup aimé à sa sortie, mais impossible de travailler avec un vrai film en fond sonore.

Et maintenant je baille en écrivant devant La casa de papel.

Temps doux et pluie.

Air du temps

Mon téléphone transforme zenitude en «zébu rude».

Une vidéo d'éléphant à regarder jusqu'au bout.

Sur Twitter, les gens se déchirent au sujet du popcorn.
Ça peut paraître étrange, ça paraîtra étrange dans vingt ans. Castex a annoncé que le popcorn sera interdit au cinéma1; il y a ceux qui hurlent à la privation de liberté (une habitude), ceux qui paniquent en disant que ce n'est pas cette mesurette qui va leur permettre de prendre soin des malades (les médecins, infirmers, etc) et ceux qui se réjouissent de ne plus avoir de mangeurs de popcorn au cinéma.

Les estimations mondiales sont de 17 millions de morts, soit environ 2 morts pour 1000 (17 000000 pour 7000 000000, 17 pour 7000).

Pendant ce temps, ma machine à laver continue à se faire la malle à chaque fois qu'elle tourne. Cela n'a l'air de rien, mais elle est ensuite très difficile à repousser contre le mur.



Une bûche au Grand Marnier m'attendait à la maison.

J'ai eu la confirmation qu'il me faudrait une troisième dose (je ne savais pas si pour Janssen la dose de rappel était la deuxième). Tard le soir, somnolente, je découvre un mail qui me propose de participer à une autre étude, cette fois-ci pour le vaccin Pasteur-Sanofi. J'ai posé ma candidature, ce qui fait que je ne sais plus si je prends rendez-vous pour me faire vacciner en janvier. (En tout logique non. Mais avec ce qui se passe au boulot… Mais pourquoi ai-je répondu à ce mail ?)


Note
1 : il s'agit de ne plus manger dans les endroits publics comme le cinéma et les trains, plus exactement de ne plus prendre le prétexte de la nourriture pour enlever son masque.

Films et séries

Tiny Pretty Things (sur la danse)
Truffaut, Vivement dimanche!
26 janvier : Le placard. Bien.
26 janvier : Une petite zone de turbulences
26 janvier : Le bal des casse-pieds
27 janvier : The old Guard
27 janvier : Ne le dis à personne
27 janvier : Truffaut, Tirez sur le pianiste
27 janvier : Denys Arcand, Les invasions barbares
28 janvier, Godard, Détective. Bonne blague.
28 janvier : Kill Me Three Times. Idem, mais pas le même genre.
28 janvier : Trois couleurs : bleu. Beau. Bleu et sépia.
janvier : Trois couleurs : blanc. Cruel
31 janvier : Trois couleurs : rouge. Consolateur après les deux autres. Du cinéma très beau, des histoires schématiques ou stylisées, proches du conte, invraisemblables.

3 février : quelques minutes de Baisers volés. Insupportable.
4 février : Le Mépris. Ça se confirme, j'aime Godard. Il a quelque chose que les autres Français n'ont pas : l'ironie.
4 février : Baby Driver. Une sorte de Bonnie and Clyde attendrissant et maladroit.
5 février : Feel the beat. Très mignon.
5 février. César et Rosalie. La jalousie.
série The Trinkets. Ados. Pas si mal.
17 février : Jules et Jim.
19 février : Dix pour cent. J'aime beaucoup.
20 février : Coup sur coup (Les favoris de Midas). Bien joué, mais décousu. Et toujours avec cette implacabilité espagnole.

My crazy ex-Girl Friend
Sky Rojo

avril : The One
3 avril : Biohackers
3 avril : I care a lot
5 avril : Pitch Perfect 2 et 3. Très nul.

18 mai: Denys Arcand, La chute de l'empire américain. Je suis fan. Je l'ai vu deux fois de suite.

juin : The New Girl. Mignon
juillet: Clan, série belge sur Arte
La Meute, série chilienne dans un lycée. Violence faite aux femmes

août. essayé la saison2 de Sky Rojo. Je ne peux plus. Trop violent.
1er août - fin de Généalogie d'un crime. Raul Ruiz. Je suppose que l'écrivain représenté est Dostoïevski
2 août - fin de Laissez tirer les tireurs. Guy Lefranc.
3 août - Roger Vadim, La bride sur le cou. Brigitte Bardot. Sans intérêt autre que Mireille Darc et Claude Brasseur jeunes. Et du kart.
9 août - Mahmoud al Massad, Pour quelques dinars de plus. Plaisant.
10 août - The Good Fight, S4E2, avant d'aborder la saison 5. Je m'en souviens bien et je comprends bien l'anglais.

10 septembre, au cinéma pour la première fois depuis le Covid : Titane
Queer as Folk
Plan cul. Les acteurs françaix sont mignons, surtout les héros.
Mes funérailles, mini-série islandaise
septembre ou octobre : Flag day. au cinéma. Un menteur pathologique. Pas très intéressant, mais montrant une forme de maladie.

Mytho je n'ai pas tenu plus de deux épisodes
8 octobre : Squid game
New Amsterdam
28 octobre, au cinéma, Wes The French Dispatch
31 octobre, Sex Education saison 1 (H. recommande de ne pas regarder le reste)

1er novembre, Nobody's looking une histoire d'anges espagnole dans le genre Pushing daisies
Une ou deux saisons d'Arabesque

Le diable n'existe pas, au cinéma. Un film iranien contre la peine de mort.
Beau Séjour, une série polar fantastique flamand
La Corde, une mini-série fantastique allemande assez flippante
Don't look up, sur Netflix. Entre frères Coen et Tim Burton. De la syntaxe grinçante.

Enfin une carte vitale

Cela aura pris un an. En décembre 2020, j'ai enregistré mon changement d'adresse sur ameli.fr. Il a fallu une ou deux relances pour qu'il soit pris en compte. J'ai été correctement enregistrée à la CPAM de Seine-et-Marne.
Impossible cependant de télécharger une attestation pdf: je n'ai pas pu en fournir une à mon nouvel employeur en mars dernier. Néanmoins (va comprendre Charles), la télétransmission s'est correctement établie entre ma nouvelle mutuelle et ma nouvelle CPAM.
Impossible cependant de mettre à jour ma carte vitale: «anomalie», affichaient les lecteurs.
Alors je l'ai déclarée comme dysfonctionnelle et j'ai voulu en commander une autre (en ligne, sur le site ameli.fr).
Mais impossible également (message d'erreur).

J'ai laissé un message pour dire que je voulais une attestation ameli. On m'a répondu en m'expliquant comment appuyer sur un bouton pour l'obtenir. J'ai réécrit pour tenter d'expliquer que je SAVAIS comment obtenir cette attestation, mais que c'était le site qui ne me la fournissait pas.
Après deux ou trois échanges absurdes de ce genre, j'ai laissé tomber. C'était en mai. Je me suis dit que cela se règlerait tout seul, qu'il fallait leur laisser le temps de rebrancher quelques fils pour que tout refonctionne.

Mais en septembre, cela fonctionnait toujours aussi mal.
Alors, parce que je me suis dit que si je me retrouvais à l'hôpital, ce serait H. qui devrait gérer tous les problèmes d'affiliation, j'ai écrit au médiateur de la caisse de la sécu en lui fournissant les copies de mes mails et des réponses obtenues. Le problème s'est débloqué en octobre: j'ai obtenu mon attestation. Le 21 octobre j'ai alors commandé une carte vitale.
Rien n'est arrivé.
Là encore, j'ai attendu en me disant qu'il fallait laisser du temps aux institutions.

Puis le samedi 11 décembre je me suis cassé le doigt. J'ai pris rendez-vous pour passer une radio sans passer par les urgences. Le rendez-vous possible le plus proche était à Vincennes le jeudi suivant, rendez-vous que j'ai annulé pour le prendre le lendemain à Fontainebleau.
J'ai alors vérifié où en était la fabrication de ma carte vitale sur le site d'ameli.fr. Réponse: «elle devrait être arrivée depuis longtemps».
Aucune explication.
Alors j'en ai recommandé une.
J'avais une visite chez un généraliste (inconnu, choisi sur Doctolib comme étant le premier créneau libre) le 22 décembre, mais le médecin a annulé au dernier moment. La visite suivante était aujourd'hui (avec un autre médecin).

Celui-ci m'a sans doute prise pour une folle: je suis arrivée deux doigts bandés l'un servant d'attelle à l'autre, avec une radio datant de dix jours pour une fracture datant de quinze jours. Il a juste commenté qu'à l'hôpital on aurait sans doute mieux fait le bandage. J'ai parlé de ma tension (concernant la fracture, j'avais failli annuler le rendez-vous à cause du ridicule de se présenter quinze jours après), il m'a parlé des exagérations des laboratoires dans les années 70 et m'a prescrit une analyse d'urine pour savoir si mes reins fatigaient (je ne vois pas le rapport, mais qu'importe).

J'ai sortie ma carte vitale toute neuve. Elle a fonctionné du premier coup.

Prédiction

« Une pandémie, ça dure cinq ans ».

Le père Noël a chaud, le père Noël est chaud



Père Noël musclé sans doute métro New York
source inconnue (vu sur FB)

Noël

Beaucoup de champagne, un essai de klouskis (c'est le nom de mon enfance, mais la recette correspond aux kopytkas dont je n'ai jamais entendu parler), du saumon fumé, des magrets de canard, un macaron géant à la mandarine et la tendance à préparer le repas suivant à peine sorti du précédent. Il y a longtemps que je n'avais pas autant mangé.

Ambiance détendue dans l'ensemble. Le teckel à poils durs (Kaninchen) de trois ans tend à être insupportable, mais ce n'est pas bien grave.

Comme chaque année désormais, je m'en veux de ne pas avoir la fermeté d'imposer la messe de Noël.

En famille

Premier Noël chez mes parents depuis 2018 (2019 au ski, 2020 couvre-feu et cartons de déménagement; je compte sur mes doigts le temps qui passe, j'ai perdu mes repères).

Partis en retard, il a fallu transmettre des justificatifs au comptable d'H. qui a envoyé un mail à huit heures du matin… (à sa décharge, il aurait dû les recevoir deux jours avant).
Il a fallu tasser les cadeaux qui tenaient à peine, mais tout est entré dans le coffre.
Je suis ennuyée de laisser la chatte seule trois jours. Quelqu'un passera la nourrir le 25 au soir, mais je me dis que ce doit être long.

Ma sœur et ses filles sont arrivées dans la soirée. Pas d'enfants de notre côté: le grand a décrété qu'il ne fêtait plus Noël, la suivante travaille samedi et lundi, le plus jeune est dans sa belle-famille.

Tombée du piédestal

Je suis déçue, mais déçue.

Il y a dans mes souvenirs et mes idoles les grandes icônes de la mode des années 80: Claudia Schiffer (mais pas tant que ça parce qu'elle est blonde), Cindy Crawford (mais quand même pourquoi a-t-elle quitté Richard Gere, mais aussi pourquoi s'est-elle macquée avec ce type?), Naomie Campbell, Linda Evangelista, mais surtout, surtout, Elle McPherson, the Body, la belle des belles, et quel prénom!

Et aujourd'hui, patatras, j'apprends qu'elle vit avec un escroc planétaire.
(voir à 1h04 après avoir regardé à partir de 9 minutes).

Il y a dans ce film cette phrase d'un lycéen: «les gens préfèrent les histoires aux chiffres», phrase évidente et cruelle pour la vérité.

*****


Soleil hivernal sur la seine


Barré le huit.
Nous avons trouvé du papier rocher, le sapin est enfin décoré.
Cela fait un an que nous avons signé l'achat de ce loft.

C cassé

Le titre est un hommage à Jaddo.

fracture de l'annulaire



Samedi dernier, je me suis fait écraser la dernière phalange entre un portant et le ponton. En sortant du bateau, une débutante a failli tomber à l'eau, et en la rattrappant comme je pouvais, mon doigt s'est retrouvé coincé.

Pas envie de perdre mon samedi après-midi aux urgences. Première disponibilité d'un radiologue cet après-midi.
Pas de carte vitale car elle est toujours en fabrication après avoir obtenu mon attestation ameli en octobre en ayant fait appel au médiateur de la sécurité sociale. Pas d'ordonnance car je me souviens que le radiologue est un docteur et peut faire des radios sans prescription médicale.
Cependant le cabinet de radiologie a été charmant.

Visite chez un généraliste mercredi prochain. En attendant j'ai fait comme lundi dernier: j'ai attaché l'annulaire au majeur.

La semaine est finie. C'est pas trop tôt.

Brouillard

Journée dans la brume. J'ai mal aux pieds (la structure, les os, les muscles). Je sais à peine ce que j'ai fait aujourd'hui. Un tiers de l'effectif en arrêt maladie. Plus deux ou trois en congés. C'est compliqué.

Je me débats pour organiser «ma» yolette. Il manque des certificats médicaux. Pendant ce temps-là, la perspective de participer aux championnats de France masters (comprendre «vieux») longue distance à Mâcon en mars se précise.

Commencé Une fille d'Ève. Préface de Balzac très intéressante. L'égalité dans la société à l'origine des nuances. La vie des personnages présentée dans le désordre, en mosaïque, car c'est ainsi que le réel se présente à nous.

Soirée pro

Test négatif dans l'après-midi.
Cocktail pro avec des élèves de grande école dans la soirée.
Conclusion : ils sont épais comme des crevettes et ne mangent rien. Mais boivent un peu.

A un moment je tends un plateau de canapés au foie gras en plaisantant:
— Tenez, pendant que c'est encore autorisé!
Un garçon s'empare d'un canapé: «Ah oui, c'est vrai!» tandis que les deux filles me lancent un regard noir quelque peu méprisant. J'ai eu envie de rire tout en me sentant embarrassée. Je me suis demandée dans quelle mesure les garçons ne mangeaient pas à cause de la présence des filles (et j'ai pensé à Proust: «l'influence civilisatrice des femmes». Sauf que je ne sais pas s'il s'agit de civilisation. Sans doute que oui, malgré tout).

Ils étaient heureux de se retrouver et ça m'a fait plaisir de les voir rire et papoter.

Place Colette-Paris


******

En sortant vers 23 heures, j'ai fait l'erreur de vouloir prendre la ligne 14: de l'autre côté du portillon, les escalators sont barrés d'un ruban de chantier. J'interroge un ouvrier: plus de ligne 14 à partir de 22h30.
Je ressors et vais prendre la 1. Il est 23h12, impossible que j'attrappe le train de 23h16.
Train de 23h42 au départ de gare de Lyon.
Surprise : il ne s'arrête pas à Melun, il poursuit jusqu'à Champagne, ce qui est bien plus court pour H. qui vient me chercher.

Champagne à 00h32, église de Moret dans la lumière, à la maison à 00h50. Je suis crevée et j'ai mal aux pieds.

Branle-bas

Une salariée positive au Covid, une des deux mères de jeunes enfants que nous avons dans l'entreprise. Tous les présents (cas contacts) se sont fait tester à la pharmacie du coin dans la demi-journée. J'ai prévenu ceux en télétravail pour qu'ils y aillent de leur côté. Tout le monde est négatif pour l'instant.

Je découvre les protocoles officiels. C'est compliqué.

En résumé, si vous êtes vacciné et négatif, vous continuez votre vie normalement.

Bientôt Noël

Etrange scène dans les vestiaires où une rameuse soutenait que le confinement avait commencé en 2019: les gens commencent à perdre complètement la notion du temps.

Sortie en yolette pour préparer les culs gelés. Il me manque encore une rameuse. Tout cela est assez fragile. Il s'agit d'encourager les rameuses les plus récentes sans vexer les rameuses les plus anciennes qu'il faut empêcher d'effaroucher les premières par des remarques techniques intimidantes.

Il faisait tout à la fois meilleur qu'hier (plus de soleil, moins de vent) et plus froid. France au quatre était bleue de froid.

Sorti les décorations de Noël (sans les installer — nous n'avons pas de sapin), vidé un carton du déménagement et déplacé la malle à jouets. J'ai l'objectif inavoué (inavoué car je n'ose y croire) de vider les derniers cartons avant la fin de l'année. Il n'y en a pas beaucoup, mais ils sont pleins de bric-à-brac, tout ce que je ne savais pas étiqueter et que j'ai fourré en vrac au moment de fermer les derniers cartons. Maintenant il faut ranger ce bric-à-brac — et cela me fait peur.

J'ai retrouvé quelques photos de famille, mon oncle et mon père en 2006 (c'est exceptionnel de réussir à les prendre en photo ensemble), le mariage de mes grands-parents maternels, mes grands-parents paternels sans doute en 1936 avec un troisième personnage non-identifié (le père de ma grand-mère? ou plutôt son beau-père? ou un frère?) J'avais quelques cadres d'avance, je les ai mis sur le piano (un piano droit, c'est raté pour l'effet château vieille demeure de France). Il manque des passe-partout adaptés, les photos sont de guingois et laissent voir les marges. Il faudra que je m'en occupe.

derniers cartons du déménagement


Cadeaux de Noël commandés.

Lapin

Il fait très doux, 13°, ce qui est un agréable changement par rapport à la semaine dernière (chaque fois que je me réjouis qu'il fasse doux entre décembre et mars je me sens coupable). Sortie en double sur une Seine très agitée par le vent.
Je rentre très vite (sans café, sans papotage) car nous attendons des amis à déjeuner.

Nous avons attendu longtemps.
Puis nous avons envoyé un sms léger, du genre: «tout va bien, pas de problème de voiture?»

Nous avons réveillé notre ami à New York (où il travaille): il paraît qu'il a envoyé un mail la semaine dernière pour se décommander mais H. ne l'a pas reçu. Notre ami était très embarrassé.

Nous avons déjeuné comme des coqs en pâte.

Je trie quelques papiers jamais rangés depuis le déménagement il y a onze mois. Je passe deux coups de fil pour essayer de monter un équipage pour les prochains culs gelés le 23 janvier.
Les billets et commentaires du blog Alice du fromage sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.