Air du temps

Mon téléphone transforme zenitude en «zébu rude».

Une vidéo d'éléphant à regarder jusqu'au bout.

Sur Twitter, les gens se déchirent au sujet du popcorn.
Ça peut paraître étrange, ça paraîtra étrange dans vingt ans. Castex a annoncé que le popcorn sera interdit au cinéma1; il y a ceux qui hurlent à la privation de liberté (une habitude), ceux qui paniquent en disant que ce n'est pas cette mesurette qui va leur permettre de prendre soin des malades (les médecins, infirmers, etc) et ceux qui se réjouissent de ne plus avoir de mangeurs de popcorn au cinéma.

Les estimations mondiales sont de 17 millions de morts, soit environ 2 morts pour 1000 (17 000000 pour 7000 000000, 17 pour 7000).

Pendant ce temps, ma machine à laver continue à se faire la malle à chaque fois qu'elle tourne. Cela n'a l'air de rien, mais elle est ensuite très difficile à repousser contre le mur.



Une bûche au Grand Marnier m'attendait à la maison.

J'ai eu la confirmation qu'il me faudrait une troisième dose (je ne savais pas si pour Janssen la dose de rappel était la deuxième). Tard le soir, somnolente, je découvre un mail qui me propose de participer à une autre étude, cette fois-ci pour le vaccin Pasteur-Sanofi. J'ai posé ma candidature, ce qui fait que je ne sais plus si je prends rendez-vous pour me faire vacciner en janvier. (En tout logique non. Mais avec ce qui se passe au boulot… Mais pourquoi ai-je répondu à ce mail ?)


Note
1 : il s'agit de ne plus manger dans les endroits publics comme le cinéma et les trains, plus exactement de ne plus prendre le prétexte de la nourriture pour enlever son masque.

Films et séries

Tiny Pretty Things (sur la danse)
Truffaut, Vivement dimanche!
26 janvier : Le placard. Bien.
26 janvier : Une petite zone de turbulences
26 janvier : Le bal des casse-pieds
27 janvier : The old Guard
27 janvier : Ne le dis à personne
27 janvier : Truffaut, Tirez sur le pianiste
27 janvier : Denys Arcand, Les invasions barbares
28 janvier, Godard, Détective. Bonne blague.
28 janvier : Kill Me Three Times. Idem, mais pas le même genre.
28 janvier : Trois couleurs : bleu. Beau. Bleu et sépia.
janvier : Trois couleurs : blanc. Cruel
31 janvier : Trois couleurs : rouge. Consolateur après les deux autres. Du cinéma très beau, des histoires schématiques ou stylisées, proches du conte, invraisemblables.

3 février : quelques minutes de Baisers volés. Insupportable.
4 février : Le Mépris. Ça se confirme, j'aime Godard. Il a quelque chose que les autres Français n'ont pas : l'ironie.
4 février : Baby Driver. Une sorte de Bonnie and Clyde attendrissant et maladroit.
5 février : Feel the beat. Très mignon.
5 février. César et Rosalie. La jalousie.
série The Trinkets. Ados. Pas si mal.
17 février : Jules et Jim.
19 février : Dix pour cent. J'aime beaucoup.
20 février : Coup sur coup (Les favoris de Midas). Bien joué, mais décousu. Et toujours avec cette implacabilité espagnole.

My crazy ex-Girl Friend
Sky Rojo

avril : The One
3 avril : Biohackers
3 avril : I care a lot
5 avril : Pitch Perfect 2 et 3. Très nul.

18 mai: Denys Arcand, La chute de l'empire américain. Je suis fan. Je l'ai vu deux fois de suite.

juin : The New Girl. Mignon
juillet: Clan, série belge sur Arte
La Meute, série chilienne dans un lycée. Violence faite aux femmes

août. essayé la saison2 de Sky Rojo. Je ne peux plus. Trop violent.
1er août - fin de Généalogie d'un crime. Raul Ruiz. Je suppose que l'écrivain représenté est Dostoïevski
2 août - fin de Laissez tirer les tireurs. Guy Lefranc.
3 août - Roger Vadim, La bride sur le cou. Brigitte Bardot. Sans intérêt autre que Mireille Darc et Claude Brasseur jeunes. Et du kart.
9 août - Mahmoud al Massad, Pour quelques dinars de plus. Plaisant.
10 août - The Good Fight, S4E2, avant d'aborder la saison 5. Je m'en souviens bien et je comprends bien l'anglais.

10 septembre, au cinéma pour la première fois depuis le Covid : Titane
Queer as Folk
Plan cul. Les acteurs françaix sont mignons, surtout les héros.
Mes funérailles, mini-série islandaise
septembre ou octobre : Flag day. au cinéma. Un menteur pathologique. Pas très intéressant, mais montrant une forme de maladie.

Mytho je n'ai pas tenu plus de deux épisodes
8 octobre : Squid game
New Amsterdam
28 octobre, au cinéma, Wes The French Dispatch
31 octobre, Sex Education saison 1 (H. recommande de ne pas regarder le reste)

1er novembre, Nobody's looking une histoire d'anges espagnole dans le genre Pushing daisies
Une ou deux saisons d'Arabesque

Le diable n'existe pas, au cinéma. Un film iranien contre la peine de mort.
Beau Séjour, une série polar fantastique flamand
La Corde, une mini-série fantastique allemande assez flippante
Don't look up, sur Netflix. Entre frères Coen et Tim Burton. De la syntaxe grinçante.
Les billets et commentaires du blog Alice du fromage sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.