Top Crop

Je ne pense pas grand chose du crop top en juin, mais à sept heures du matin en février, avec cinq centimètres de peau à l'air au niveau du nombril, respect.

Huit de filles

Lever à presque huit heures, ce qui est vraiment tard pour un jour d'aviron. Je ne pensais pas avoir du sommeil en retard.

Huit de filles, un peu bringuebalant mais qui s'est stabilisé au fur à mesure de la sortie. Quel dommage que nous ne nous soyons pas entraînées ensemble régulièrement depuis novembre, c'était si prometteur.
Il faut que j'arrête d'en parler, d'y penser, et que je passe à autre chose.

Repassage en regardant The last of us. C'est fou ce que j'aime les films post-apocalyptiques. Ils éveillent une vraie curiosité, ils représentent les peurs du siècle. Ça remplace les loups, les sorcières et les ogres.
Puis Ghost Dog car je n'ai pas résisté à «dernier jour» indiqué sur Arte.

Crêpes. Encore une attaque de cidre fou, piscine sur la table du salon.

Huit mixte

Donc il y aura deux huit mixte à Mâcon, avec des calculs compliqués d'âge. Au lieu de mettre les meilleurs dans un bateau, les autres dans le deuxième, et de travailler/s'entraîner sérieusement six mois à tomber ensemble dans l'eau au quart de seconde près, on préfère faire des calculs d'apothicaire en allant chercher au dernier moment un rameur de 76 ans de façon à rester dans la catégorie des plus de 50 ans pour compenser nos deux plus jeunes et plus talentueuses rameuses…
Peut-être est-ce la voix de la raison. Je n'en sais plus rien.
X. en larmes parce qu'on lui annonce qu'elle va barrer… alors que je préfèrerais barrer parce que le mixte, je m'en fiche, c'est le huit de filles qui m'intéresse… Si le calcul des âges passe (elle est de 1973), nous échangerons.
En tout cas c'est la fin pour moi. Je termine cette compétition et je vais faire du planeur.

Perdu beaucoup de temps à armer le Falcon en pointe (et quelqu'un a récupéré ma clé de 13). La sortie a été agréable, j'ai barré une grande partie du temps — et heureusement, car après mes trois séances d'ergo, mes cuisses brûlent vite.

Impossible de me souvenir de ce que j'ai fait l'après-midi. Mis à jour mes mails, mon compte Assessfirst (je donne le lien au cas où ça vous amuse de passer le test: la façon dont sont donnés les résultats est bonne pour le moral. Avant de le commencer, je vous spoile qu'il y a de la logique à l'intérieur. Vous pouvez vous échauffer avec cela, pour vous préparer mentalement).

Vendredi

H. est encore de compétition ce soir (oui, j'ai mes clés).

J'ai repris ma grammaire grecque dans le train. Vingt minutes chaque jour, quatre pages environ. Je continue Fado Alexandrino. C'est magnifique.

A midi j'ai récupéré ma carte bleue au Goût du sablé. Ç'avait été un coup de chaud de ne pas la retrouver au moment de faire ma valise il y a une semaine; un message m'attendait sur FB pour me dire que je l'avais oubliée mercredi midi au restaurant (je ne m'en étais pas aperçu avant car je ne paie quasiment plus que par téléphone).

Ergo le soir (trois jours de suite car lundi je rentrais de vacances et mardi c'était la grève): quatre fois dix minutes, cadence 18, 20, 22 et 24. J'ai tenu aux cadences attendues. Réussir vous laisse épuisée mais vous donne une impression de puissance, de capacité à faire face.

A Moret, dîner à la Dame du Lac. Ils ont changé leur carte, mais aussi le style de leur carte, pour faire davantage dans le menu de brasserie.
Je prends deux kirs royaux à la pêche, mon péché mignon: un en apéritif, un avec mon dessert.
Est-ce pour cela que j'ai si mal dormi, d'heure en heure me réveillant en sueur? Ou est-ce l'ergo qui réchauffe mon métabolisme?

Au moment de mon dessert est arrivé un groupe de personnes. J'ai pensé qu'il venait fêter un anniversaire. Je suis partie alors qu'une féminine voix rocailleuse portait un toast: «à la connasse qui paie!»
Je suppose que c'était affectueux. J'ai imaginé leur état une ou deux heures plus tard. Sacré bizutage pour le nouveau et jeune serveur.

Calculs et emploi du temps

A midi, encore de l'ergo, trois fois vingt minutes cadence dix-huit, c'est-à-dire de l'endurance. J'ai tenu — mais l'endurance, c'est toujours plus facile.
Les autres n'ont fait aucun commentaires à mon retour, mais j'avais le visage blanc couverts de tâches rouges.

Selon mes calculs, tout cela me prend trop de temps si je veux continuer à prendre le train entre 18h30 et 19h (demande d'H. pour pouvoir manger à heure compatible avec son diabète). Il va falloir redécaler mon heure de lever, sans doute la repasser à 5h50, peut-être 5h55 (pour la beauté du nombre). L'ennui c'est que ça me fait prendre le train de 6h55, et que c'est un «train moche», comprendre une rame de RER D: je ne suis pas venue habiter si loin pour prendre une rame de RER D.
Mais bon.

Le soir, Ground Control. Encore une assiette africaine, avec des frites de patates douces.

Reprise de l'ergo

En octobre, j'en ai eu marre de ma feuille d'entraînement d'ergo. Apparemment j'étais complètement remise de mon covid. J'ai donc décidé de prendre la deuxième feuille, d'un niveau plus élevé, avec des exercices plus variés (davantage de variations dans les durées, les cadences, les puissances).

J'ai commencé en novembre, et je me suis rapidement aperçue que c'étaient également des entraînements plus longs (j'en étais là en 2020, juste avant le confinement, cela m'a rappelé des souvenirs oubliés). Cela ne tenait plus en cinquante minutes, je ne pouvais plus faire cela le matin avant le boulot (entre sept heures trente et neuf heures, en ajoutant la douche et les habillages rhabillages); le faire après le boulot m'obligeait à sortir rigoureusement du bureau avant cinq heures — ce que je suis incapable de faire — car mon abonnement en salle était tel que je ne devais pas m'entraîner sur les plages horaires d'affluence.

Bref, j'ai arrêté de m'entraîner à l'ergo en décembre, en même temps que je me levais une heure plus tard (à six heures vingt), ce qui m'a remonté le moral. J'ai également pris le pli de quitter le bureau plus tard, ce qui correspond davantage à mon rythme naturel.
Je m'étais dit que je reprendrais après Dublin, en changeant d'abonnement pour pouvoir venir le midi.

Dont acte ce midi.
C'est une catastrophe. Je devais faire quatre fois douze minutes cadence 22 (22 coups par minute: l'entraînement à l'endurance se fait à 18, les JO se courent à 36 ou 40) avec trois minutes entre chaque, j'ai fait trois fois douze minutes (par manque de temps), mais le dernier intervalle cadence 18, complètement HS.
Sans compter que j'ai pris deux kilos en deux mois.

Manifs contre les retraites

Je ne vais pas le dire trop fort, mais ça m'arrange bien: ça me donne un bon prétexte pour rester à la maison.

Je passe la journée à faire ce que je préfère (m'occuper des demandes des adhérents) et à ne pas faire ce que je devrais (gouvernance et conformité, comprendre: rédaction de procédures, ça m'agace de plus en plus. A bas l'ACPR!).

Bref, tard le soir je me retrouve en train de suivre négligemment les quatre derniers modules des quinze heures de formation annuelle obligatoire de la DDA (directive sur la distribution d'assurances).
Je n'en peux plus de la conformité.

Des nouvelles de l'Algérie

Matin : café chez Toufik à 7h15 (après un malentendu: j'avais compris qu'on quittait la maison à 7h10 (soit, pour moi, comme d'habitude), H. voulait prendre le train de 7h10: bref, «on part à 7h10» n'est pas assez précis.)

J'apprends (est-ce que tout le monde le sait?) que les Algériens, Tunisiens, Marocains, nés en France, sont bi-nationaux et que cela se transmet aux enfants. (Ce sera donc sans fin. Je me demande si c'est une bonne idée.)
Voilà qui change mon regard sur les supporters de foot: ils ne prennent pas partie pour le pays de leurs ancêtres contre leur pays d'adoption puisqu'ils sont les deux. (Toufik: «pour le foot, on est schizophrène»).

Toufik va partir en vacances en Algérie. Il doit passer au consulat pour avoir un tampon quelconque, ou refaire son passeport, je ne sais plus très bien: «pour ma femme française française, ça va beaucoup plus vite, elle a eu son visa tout de suite. Mais moi, comme j'ai la double nationalité, c'est compliqué, l'Algérie exige que je passe au consulat.»
Bref, une fois de plus, comment faire suer les gens plutôt que leur rendre service. Maltraitance administrative.

Le soir, bière chez Toufik. On parle retraite, générations, souvenirs. Quel est votre plus grand souvenir? la mort de Kennedy, la chute du mur, le 11 septembre, le Bataclan?
Comme l'un des présents résiste à cette vision des choses, nie qu'il puisse y avoir une différence entre connaissance apprise et expérience vécue, je dégaine mon arme secrète: «qui a connu Goldorak?» — car j'ai remarqué qu'il y a aussi les générations Goldorak, les Cités d'or, Power Ranger, Pokémon, etc.

«Moi je regardais Goldorak en France, et quand on allait en Algérie, je le regardais en arabe. Vous voulez que je vous chante Goldorak en arabe?»



Je précise qu'il est sobre, le verre qu'il tient est sans doute le mien.
(N'hésitez pas à cliquer, l'image s'agrandit.)
.

Ou encore Goldorak / Grendizer en arabe.

Retour



deux boîtes de Vache qui Rit intitulées


Je vous mets une photo de Vache qui Rit pour ne pas mettre une photo de Guinness. Profitant que j'étais seule, j'en ai pris deux à l'aéroport: une pinte et demie. Quand je suis avec H., je ne peux pas faire ce genre de choses, il a trop peur que nous soyons en retard pour l'embarquement.
Je me suis dit que l'avion ne partirait pas sans moi puisque ma valise était dans la soute (ou qu'ils seraient obligés d'aller la chercher si je n'étais pas là, ce qui me donnerait le temps d'arriver).
Bon, j'exagère, je n'étais pas bien loin et surveillais les panneaux du coin de l'œil. Je n'ai fait attendre personne.

Acte manqué : en arrivant à Moret, je me suis rendue compte que j'avais oublié de leur rendre la clé de la maison. J'en suis quitte pour la leur poster demain.

Jour 1

An "agony aunt" is someone in a newspaper who answers the personal questions of the readers.
Never heard this expression, and what an expression !

Long walk along the sea, on the Sandycove beach — not far from the Joyce museum (closed on Monday…). We had the project to go there, but we had not the time before going to take her daughter after school.
Some people are swimming each day of the year (with just a swimming trunk, not a combinaison!)
The starlings are as familiar as pigeons. Since the lock-down the seagulls (which were alone in town during several weeks) are very bold. One stole a McDo from a man's mouth.

The daughter (13 years old) is invisible. She doesn't eat with us. She's always snappy.
At 13, is the fact there are strangers from all over the world (a Japanese woman will come next month) in your kitchen annoying or interesting? Always the same discussions (because Julia's job is to provoke discussions) or always something new?

I found a text from Kapuscinsky in a small anthology about mothers. He was seven years old in 1939 and describes exactly the same scenes in Poland than in France during the Exode. But one year before. The French peope were not careful enough.
Kapuscinski said there were only dead horses along the roads (because the men were quickly buried), as it was a war between horses.
Kip's family has a house in Caux near Pézenas. They found papers from world war I, accountability diary and maps. Kip is looking for an institution to give all these papers.

Your Honor episod 2. Julia and Kip had an argument before dinner (I was not here, I don't know what it was about) and the evening was tense. The young and big boxer slept on my knees while we were watching TV.

Valise(s)

Bien entendu je n'avais pas fini l'indispensable hier et je passe ma matinée à 1/ mettre des mots de passe sur des pdf en les zippant 2/ à chercher un moyen de transférer des gros fichiers pour un audit pro.

J'arrive à mettre des mots de passe mais plus à rouvrir mes documents quand ils passent du PC au Mac par wetransfer.com. Je suis à peu près désespérée quand arrive midi (trois heures à faire des tests, H. dort comme un bienheureux, sa compétition de ping-pong s'est très bien passée hier soir). Je viens de perdre ma matinée.

Nous déjeunons à Fontainebleau au Barbak enfin rouvert, puis récupération de ma veste en cuir et passage chez le fromager (Barthélémy-Goursat, les princes du fontainebleau). J'achète des "punitions", les petits sablés Poilâne. Ce sera pour mes Dublinois.

Nous rentrons. J'ai une visio à 18h30. H. me trouve une solution pour mon transfert de fichiers (Sync): un mot de passe non pas sur les docs mais sur le lien de transfert. (Comme c'est un audit de sécurité, je peux difficilement balancer mes docs dans la nature, même s'ils n'ont pas grand chose de confidentiel… J'enverrai le mot de passe lundi, je trouve un peu pédant — et un peu incompétent — d'afficher qu'on bosse le premier jour de ses vacances.)
J'attends la visio. J'ai tout préparé, éclairage inclus (lol). Las, problème technique, la vidéo n'aura jamais lieu. Cela m'aura fait perdre une bonne demi-heure.

Valises. Il paraît qu'il fera froid la semaine prochaine. Sous-vêtements et grosses chaussettes. Et une bouteille de vin à offrir, quand même.

Alice in Borderland

Couchée à cinq heures du matin à regarder Alice in Borderland, dont je devrais vérifier si elle (la série) a été diffusée avant ou après Squid Game mais dont il est à peu près évident qu'elle date d'avant (moins politique, davantage jeu vidéo et dépression adolescente).

En toute logique, levée à dix heures, ce qui est agaçant car réduit considérablement la journée.
Qu'est-je fais aujourd'hui? J'ose à peine avouer que j'ai travaillé, utilisant mes vacances pour mettre à jour mon boulot en retard et en particulier à classer et archiver ma boîte mail, en prenant grand soin de ne jamais répondre à un mail puisque je suis en vacances et que l'agent d'absence est activé. Saison 2 d'Alice.

Passé en fin de journée à Fontainebleau pour récupérer deux livres livrés dans un mauvais point Relay, dîné à Fontainebleau dans un restau vietnamien.
J'écris devant le dernier épisode de la saison 2 d'Alice in Borderland dont j'ai le plaisir de constater qu'il se termine par un jeu de croquet avec la reine de cœur.
Je n'ai pas fait de grec aujourd'hui.

Ce que j'ai appris aujourd'hui

Les lapins aiment le jus d'ananas.

Level up

Levée tôt. Commencé un relevé des photos postées sur Télégram durant 2022, dans l'hypothétique ambition de reconstituer l'année de tous les billets que je n'ai pas écrits.

Puis petit déjeuner, derniers emballages de cadeaux, j'ai terminé I'm not okay with this et commencé Alice in Bordeline, valise, repas léger, départ.

Autoroutes, hôtel à Blois — l'hôtel installé dans un ancien couvent, à côté du restaurant ouvert par Christophe Hay (à cause de travaux dans la salle de bain il est difficile de loger chez mes parents).

Un tour dans la piscine (piscine faite pour nager, toute en longueur — eau presque trop chaude dès qu'on nage) puis chez mes parents.
Ma sœur est là, échange de cadeaux. Je reçois des chaussettes chauffantes (pour le planeur en montagne, avec des batteries à conserver dans une petite poche sur le côté) et de la confiture de tomates vertes.

Deux bouteilles de champagne et beaucoup de gougères, l'une des spécialités de papa. Nous circulons tant bien que mal entre les sujets de conversation sans trop nous disputer. Je ne sais pas pourquoi c'est toujours compliqué. Cela ne devrait pas être compliqué.

En y réfléchissant, je crois que nous ne nous sommes pas souhaités bonne année, et ce n'est peut-être pas plus mal. Depuis 2020, chaque année fait regretter la précédente.
Il ne faut pas trop y penser. Armons-nous de courage.

D.I.V.A.

Matinée à décider des derniers cadeaux, tous achetés à Moret. Deux beaux magasins de décoration ont surgi ces derniers mois, d'un design un peu baroque. Certains appellent cela de la boboïsation, mais à mon sens c'est plutôt un changement d'époque, comme celle qui a terminé l'ère du formica.
D'autres boutiques, art ou salon de thé, ressemblent davantage à des descendants des hippies, poterie, salades aux graines et gâteau aux pommes.

Dernière soirée 2022 au théâtre de Fontainebleau. Représentation de D.I.V.A., opéra burlesque. Costumes extravagants, chanteuses aux voix posées. Principe: résumé en dix minutes de cinq ou six opéras (un Verdi, je ne sais plus lequel, La flûte enchantée, Don Juan, Carmen, La Tosca et un autre en bis). Une très bonne soirée, une performance d'une heure et demie pour quatre chanteuses accompagnées d'un quatuor. Ce soir c'était la première soirée des deux nouvelles violonistes.

A la sortie du spectacle nous étions invités à rejoindre les chanteuses pour des photos. Nous nous sommes éclipsés, par timidité. Je le regrette, cela aurait fait un beau souvenir, leur costume et maquillage étaient spectaculaires.

Rentrés pour un réveillon à deux à la maison (impossible de trouver un restaurant à Fontainebleau qui nous accepte après le spectacle: c'était soit réserver pour le repas à partir de vingt heures, soit rien.)

Choses lues

janvier à mars, Balzac.
La fausse maîtresse,
Une fille d'Eve,
Le message,
La grenadière,
La femme abandonnée.


24 juin, La quiche fatale, M.C. Beaton
25 juin, Valérian intégrale tomes 5, 6 et 7

Après avoir commencé le Goblet of Fire dans la voiture, pour m'occuper:
12 août, Harry Potter and the Goblet of Fire, J.K Rowling
17 août, Harry Potter and the Order of the Phoenix , J.K Rowling
20 août, Harry Potter and the Half-Blood Prince, J.K Rowling
25 août, Harry Potter and the Deathly Hallows, J.K Rowling

L'élégance du hérisson, Muriel Barbery

5 novembre, Les petits chevaux de Tarquinia, Marguerite Duras

17 décembre, Animal Farm, Orwell.

Je suis dépitée de voir ce bilan : à ma décharge j'ai commencé beaucoup de livres sans les terminer, Duflo, les Apocryphes chrétiens.. (quinze jours pour lire les dernières pages des Petits chevaux, jamais terminé Illusions perdues tant je n'ai pas envie de relire cette fin)
Mais peut-être est-ce plutôt à charge.

J'ai commencé à lire vingt minutes de grammaire grecque par jour cinq jour par semaine depuis Noël.
L'année prochaine, concernant les livres, il faut que j'essaie de lire autrement, peut-être par bloc le week-end.

Déco geek

Il y a quasi un an, H. avait vu passer un projet de coussins sur KissKissBankBank.
Nous avons cru un moment que le projet ne se réaliserait jamais, mais aujourd'hui j'ai reçu un coup de fil excité: les coussins étaient arrivés.



Les coussins ne sont pas sponsorisés par Apple, et le logo est remplacé par un carré.

Films et séries

Il manque beaucoup de choses parce que j'ai négligé de noter au fur à mesure. Une très bonne série: The Boys.

1er au 5 janvier, La Casa de papel, les 5 saisons
5 janvier, Les bourreaux de Staline

37°2 le matin, Beineix - je ne me souvenais pas à quel point ce film était barré. M'a fait me souvenir et retrouver Romain Didier

8 février, Erreur de la banque en votre faveur
24 février, 90's

14 août, La nuit du 12 au cinéma
août, Top Gun - Maverick
août, Yentl, cinéma en plein air château de By

One of Us Is Lying. série adolescente. Netflix. J'ai bien aimé

Un conte de Noël, Arnaud Desplechin. Que c'est creux.

Pluie noire, Shôhei Imamura

octobre, Bullet train, vu deux fois. Film d'action zen et gore.

The Boys, trois saisons- Proprement fantastique dans sa prise en compte des ambivalences de chacun et de la société

Better Call Saul, dernière saison - un peu décevant

La fabuleuse Mrs Maisel, saison 2022 - un peu décevant. sans doute trop court quand on a vu les trois premières saisons d'un coup

15 octobre, fin de la saison 3 de Veronica Mars après la saison 1 et 2

octobre et novembre, fin le 4 novembre, En thérapie saisons 1 et 2 - la 2 bien meilleure que la 1. Pratiquement une pièce radiophonique

5 novembre, télétravail: Risky business avec Tom Cruise (je l'avais vu dans l'avion un jour, je l'ai téléchargé);
Easy Girl avec Emma Stone (plaisir de voir ces deux acteurs jeunes);
La somme de toutes les peurs, un peu nul. Fait remonter mon remords de ne pas avoir compris que la Tchétchénie nous concernait.

Repassage : Truth Seekers, anglais

19 novembre : fin de la saison 2 One of us is lying après avoir revu la saison 1. (je me suis remise sur le compte Netflix que C. nous avait donné).

Saison 2 (pour me remettre dans le bain) puis 3 de Dead for me

26 novembre : She said au cinéma.

3 décembre, fin de la saison 3 de Good Girls. Après un bon début, c'est vraiment brouillon, voire carrément agaçant.

Seule la danse sur Arte (un an au Conservatoire de danse)

The Glass Oignon : parodique, un peu exagéré, amusant.

30, 31 décembre 2022: I am not okay with this

Joyeux Noël

Très bon Noël, calme, avec les enfants. (J'ai du mal avec Noël depuis les jeunes années des enfants, les rivalités entre grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines, pour la taille, le prix, le nombre des cadeaux, pour savoir qui marche ou parle à quel âge, qui est propre, qui fait du vélo… Noël me fait peur.)

dinosaure effrayé par l'étoile de Noël


Le système de liste mis au point par O. (googlesheet) fonctionne très bien. Il y a ceux qui sont contre les listes («et la surprise?») et ceux qui sont pour, pour être sûr de faire plaisir et de rendre service. Je suis plutôt de la seconde catégorie, toujours un peu triste qu'on ait trouvé indispensable d'être original alors qu'il était si facile de me faire plaisir de façon certaine.

Avec les enfants, je complète les collections en suivant les liens qu'on me donne : Pokemon (incomplétable, il y en a des milliers — je m'applique, c'est stressant quand on n'y connaît rien, surtout que je suis avertie qu'il y a de fausses cartes et de faux decks (je ne sais pas ce que sais)); Harry Potter (qui a si bien compris les produits dérivés que ça en devient écœurant); WoW (World of Warcraft) et mangas.
Oui, oui, tout ce petit monde approche la trentaine et reste accroché à ses dix et quinze ans. Mais sans doute est-ce notre cas à tous, simplement nous ne le voyons pas lorsque cela nous concerne.

Quant à moi, une bouteille de gin (pas sur ma liste (!)) et une grammaire grecque me paraissent assez représentatives de ma façon d'envisager la vie.

Covid : des nouvelles terrorisantes de Chine

Je n'ai pas le temps de traduire, mais pour ceux qui lisent l'anglais (ou utilisent la traduction de google), un thread du docteur Ding.

Trois points en bref:
- des millions de morts à attendre
- chez nous une pénurie de médicaments sans précédent car les Chinois vont les utiliser pour eux-mêmes plutôt que les exporter.
- un espoir, ils ont développé un vaccin aérosol qui paraît très efficace.


(Et je me souviens de ma sœur en 2020: «une pandémie dure cinq ans». 2020, 2021, 2022, ça fait trois.)



Quelques jours plus tard (2 janvier), traduction à la volée. Je ne mets pas les vidéos, regardez le fil original du Dr Eric Ding sur Twitter.
Mauvaises nouvelles niveau thermonuclaire : depuis la levée des restrictions les hôpitaux chinois sont complètement débordés.
Les épidémiologistes estiment que >60% de la Chine & 10% de la population mondiale seront probablement malades dans les 90 prochains jours. Les morts se compteront par — plusieurs — millions. Et ce n'est que le début —

2/ Synthèse de l'actuelle stratégie du PCC: «Que ceux qui doivent être malades le soient, que ceux qui doivent mourir meurent. Le plus tôt nous auront des malades, le plus tôt des morts, le plus tôt le pic d'épidémie, le plus tôt la reprise de la production.» @jenniferzeng97
Dans le nord-est de la Chine les corps ont commencé à s'empiler au bout d'une nuit —

3/ Le temps de doublement (TD) du nombre de personnes infectées en Chine pourrait ne plus se compter en jours, mais selon certains experts, «en heures». Je vous laisse absorber cela. R est difficile à calculer si TD <1 car les tests PCR ne sont pas aussi rapides. Ce la signifie que la Chine & la planète ont un problème grave.

4/ Les morts du centre de la Chine sont très sous-évaluées en dehors de Chine. Des statistiques réalisées à partir des hôpitaux, des maisons funéraires & des chaînes de pompes funèbres à Pékin montrent une récente explosion des obsèques dus à une brutale augmentation des morts.

5/ Exemple: crémations non-stop à Pékin. Les morgues sont surchargées. Les containers réfrigérés manquent. Obsèques 24h/24, 7j/7. 2000 corps en attente de crémation. Ça vous rappelle quelque chose? Le printemps 2020 est de retour; mais cette fois-ci en Chine, qui s'inspire maintenant de la méthode de gestion occidentale de l'épidémie.

6/ L'Occident se plaint actuellement d'un manque d'antibiotiques et d'antipyrétiques? Attendez voir que la production chinoise ne s'exporte plus! Ici les gens se précipitent vers une usine pharmaceutique pour acheter de l'ibuprofène totalement épuisé ailleurs! (18 décembre, à Zhuhai).

queue pour avoir de l'ibuprofène en Chine


7/ Bien sûr que je m'inquiète parce que je suis né en Chine — mais aussi parce que je suis un épidiémologiste (ma thèse porte sur le sujet) & et j'ai déjà vu ce scénario catastrophe. Les conséquences globales de cette vague 2022-2023 seront loin d'être négligeables.
(Ici, une référence à l'alerte lancée par le même Ding sur Twitter en janvier 2020)

8/ Je vais faire une pause — suis-je en train de dire que c'est le début d'une nouvelle vague mondiale de covid «niveau thermonucléaire»? Peut-être pas forcément directement à cause du virus — mais le décrochache économique global provoqué par le nouveau méga-tsunami chinois va être très moche.
Vous ignorez mon avertissement à vos risques et périls.
Ici référence d'un tweet de Vincent Rajmukar regrettant le 25 octobre 2021 de ne pas avoir pris au sérieux le tweet du 24 janvier 2020 du Dr Ding.

9/ 1 à 2 millions de morts en Chine : c'est le chiffre courramment avancé désormais — j'ai vu les modèles — c'est certainement possible. Il pourrait être plus élevé si le gvt ne fait rien, plus bas si le gvt combat le virus par de nouvelles restrictions lourdes. Mais les gens contre la politique chinoise zéro-covid doivent prendre leurs responsabilités.
(Ici un lien vers un autre tweet de Din:«Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les Républicains [américains] sont si virulents contre la politique zéro-covid chinoise? Avec les prévisions actuelles de centaines de millions de malades, d'1 à 2 millions de morts —& son économie condamnée à s'effondrer en 2023— peut-être qu'ils sont surtout anti-Chine & qu'ils veulent que la Chine/son peuple soit dévastée.»)

10/ Ce monde a besoin de davantage d'empathie globale. Ce n'est pas parce que quelque chose arrive dans une ville lointaine dont vous n'avez jamais entendu parler que cela signifie que cela ne vous touchera pas. Il est probable — dans le monde actuel — que cela vous touchera. Et potentiellement touchera / blessera vos enfants… nous pardonneront-ils?

drapeau dans la pelouse du souvenir pour regretter de ne pas avoir écouté les alertes du Dr Ding


11/ Le mois prochain, les écoles sont fermées à Shanghai ainsi que dans de nombreuses autres villes touchées. Cela arrive quelques semaines après la levée des mesures anti-covid. Protéger les enfants, c'est aussi protéger leurs parents et leurs nounous pour leur éviter de devenir orphelins à cause de la pandémie.

12/ Qu'en est-il de la situation vaccinale en Chine? Chez les plus âgés, il y a une grande résistance à la vaccination. En outre, contre les nouveaux sous-variants d'Omicron, 2 injections ne sont pas suffisantes — et 3 injections du principal vaccin chinois CoronacVac pourrait ne pas être suffisant pour des nouveaux variants virulents et insaisissables.

shéma vaccinal chinois fin 2022


13/ Un problème plus structurel provient des vaccins décevants ConovaVac (de SinoVac) & Sinopharm. Remarquez comment même avec 3 injections du principal CoronaVac, la protection contre les variants omicron les plus récents est faible. La Chine n'utilise pas encore de bivalents.

efficacité du vaccin chinois


14/ Cela dit, même avec l'infection #Ba5 récente ou les récents rappels bivalent BA5, la protection est à peine améliorée. C'est peu face à certains des variants très inquiétants auxquels la Chine est confrontée. Ce n'est plus la bonne vieille souche de Wuhan.

efficacité du vaccin chinois


15/ Voici la réalité — au cas où vous auriez besoin d'une preuve en vidéo — des crématoires en Chine. La direction de Babaoshan, la plus grande entreprise de pompes funèbres de Pékin, confirme que tous ses incinérateurs travaillent à plein sans réunnir à faire face à la demande, et qu'il y a une liste d'attente de 20 jours…

Les voitures noires sur le bord sont des corbillards faisant la queue.

efficacité du vaccin chinois


16/ Le reporter de la BBC en Chine Stephen Mc Donell m'a dit: «le covid à Pékin est hors de contrôle, des millions de malades très rapidement. Je suis certains que d'autres villes vont suivre.»

17/ Parmi les personnes débordées, les livreurs à domicile… pas assez nombreux pour faire face. Beaucoup ont eux-mêmes le covid. Les commandes de nourritures s'empilent sans avoir la possibilité d'être livrées à bon port. C'est un bordel sans nom.

efficacité du vaccin chinois


18/ Cela dit, très récemment la Chine a approuvé un vaccin aérosol (à inhaler) sous forme nébulisée — qui provoque une meilleure production d'anticorps qu'en intramusculaire — & multiplie les anticorps par 9 avec une dose plus faible. Les vaccins via les muqueuses pourraient être la solution.

19/ Plus important encore, les vaccins inhalés ont également le pouvoir de provoquer une "immunité des muqueuses" plus large, ce qui protègerait mieux les vaccinés contre les formes faibles, et non plus simplement contre les formes graves, de la maladie.
C'est pourquoi il faut que le vaccin par muqueuse soit testé au plus vite.

20/ Important : le rappel du vaccin pour muqueuse par nébulisation à inhaler donne également de meilleurs résultats contre les nouveaux variants du SARSCoV2 que les vaccins en intramusculaire. C'est fondamental.

21/ Si nous savons que le vieux vaccin chinois CoronacVac est faible, le nouveau vaccin chinois nébulisé pour muqueuse est à coup sûr plus puissant — produisant 14,5 fois plus d'anticorps que le CoronacVac. Il faut que les US investissent dans ce nouveau champ de recherche génétique.

22/ Eh oui, la Chine a approuvé dans l'urgence la distribution de leur vaccin par inhalation (de CanSino). Mais la majorité des vaccins administrés en Chine reste le CoronacVac. J'espère que les nouveaux vaccins miraculeux par inhalation vont faire la différence.

23/ Et au cas où vous vous poseriez la question: oui, les US sont en pleine recherche — l'université de Washington en a développé un, la licence appartien à Ocugen. Yale a également développé un vaccin nasal. Le problème c'est qu'il n'y a pas de financement américain pour les tests. Grand temps pour un Warp Speed 2.0.

Etc...

Retours

Retour au boulot sans se presser : arrivée tard à la gare, train supprimé. Arrivée à dix heures, ce qui était une habitude avant 2006… (avant l'entrée de l'aîné au lycée, l'accompagnement du plus jeune en primaire). Le temps passe.

Visioconférence «Le look à l'ère de Zoom». Je découvre l'existence d'un instrument indispensable, le light ring. (Pourquoi on ne me dit jamais rien ?)
Le bleu marine est la couleur la plus passe-partout, la couleur préférée au monde sauf en Chine et en Espagne, où c'est le rouge, couleur de la passion. Le gris est la couleur des diplomates (ni blanc ni noir) et celle des techniciens (le métal). (Ça me fait rire: à la fois évident et inconscient).
Sachez le message que vous voulez transmettre et en cas de doute… posez des questions.
Bref, toutes choses évidentes qu'on oublie de mettre en pratique.

J'ai perdu mon casse-croûte (acheté le matin gare de Lyon) je ne sais où. Sur un banc dans le métro? Encore heureux que je n'avais pas glissé mon téléphone dans le sac en papier comme je le fais parfois.

Je tousse tant que cela fait rire mon équipe (de perplexité, je crois). J'en profite pour demander à rester en télétravail demain. Je range mon bureau car j'ai été embarrassée à l'idée du bazar laissé au moment de mon absence imprévue. Il faut que je prenne cette habitude au quotidien.

Je rentre par le train de 19h42, les trains de la branche Bourgogne, les trains les plus sales que j'ai jamais vus en France. C'est un train étonnant, avec des compartiments de six à l'ancienne, non éclairés je ne sais pourquoi, les vitres si sales qu'on ne voit pas à travers.
Je voyage debout, ce qui ne m'était encore jamais arrivé. Il ne faut pas arriver quatre minutes avant le départ du train.

Il a gelé ce soir à la tombée de la nuit. J'ai ressorti mon manteau ce matin.
Retour à la Dame du Lac. Ça faisait longtemps. J'aime tant l'équipe qui tient ce restaurant.

Convalescence

Plus de fièvre, je tousse encore atrocement.

Journée moins productive qu'hier (télétravail toujours). J'ai découvert que les étourneaux mangeaient les olives de notre olivier. Pourtant c'est amer.

Accepté (d'aller chez) une professeur à Dublin: je serai en immersion une semaine fin janvier.

Je pourrais parler des retraites, des grèves qui vont à coup sûr éclater dès que le projet va être présenté; de l'électricité, de ceux qui paniquent à l'idée d'en manquer deux heures alors qu'il suffit d'une tempête pour en être privé des jours; des syndicats de cheminots qui ont pris l'habitude de faire grève à chaque départ de vacances (au train (ahah) où ça va, ils vont finir par demander cinq cent euros deux fois par an en décembre et juillet chaque année); du pass navigo qui augmente alors que le service se dégrade.

Mais je vais plutôt vous mettre cette belle image:

les iraniennes personnalités de l'année 2022 - Couverture de Time


Malade

Suffisamment malade pour ne pas aller ramer. Réveillée à sept heures, puis huit heures, puis neuf heures. Difficultés à respirer, pile d'oreillers pour ne pas être à plat et éviter l'étouffement. Rendormie et levée à dix heures.

Tarte aux pommes, vaisselle et réunion politique… à cela près que ce n'était pas une bonne idée de la fixer le jour de France-Pologne (3-1).

Il faut que je reprenne ce blog. Je finis par l'oublier. Ce n'est pas parce que j'ai une vie passionnante, c'est juste que je suis fatiguée le soir. Il faut que je blogue à un autre moment.
Il me reste à reconstituer les jours à partir des traces laissées, les photos prises, les sms reçus et envoyés, les tweets likés ou sauvegardés en signet. J'aime bien faire cela, l'écoulement du temps n'est jamais celui qu'on pense.

Malade

Sortie en huit. Entraînement en huit mixte pour la course du 11 décembre. Je suis au sept, à babord. Le bateau n'est pas désagréable, mais ce n'est pas le plaisir que nous avions à ramer ensemble.

H. tousse beaucoup, il a réellement attrapé froid hier.

She said

Restaurant plutôt désastreux à Fontainebleau: "l'Air du temps", une carte raffinée réalisée sans soin à un prix exhorbitant.

Nous étions au restaurant en attendant le début de notre film, She said, un film sur #Metoo et Harvey Weinstein.
Le film est brouillon, on comprend mal ce que cherchent les journalistes, on comprend bien qu'elles veulent des preuves et des témoignages — mais pour nous spectateurs il nous semble qu'elles ont déjà tout ce qu'il leur faut. Bref, c'est à moitié réussi et à moitié raté.

Ce qu'il y a surtout à retenir de la soirée, c'est qu'il faisait très froid dans la salle de cinéma où nous n'étions que cinq. H. a attrapé froid et ne se sent pas bien.

L'automne enfin

Première gelée ce matin. En une semaine la forêt a changé de couleur.

Huit un peu étrange : chaque fois qu'un équipage commence à se stabiliser, comme notre équipage de filles, Sibylle invente quelque chose. Donc elle a décidé de monter un mixte. Le premier problème, c'est qu'il y a des rameuses en commun entre les deux bateaux, donc il faut choisir quel équipage s'entraîne.
Bref c'est le bordel.
Mais bon. Très belle sortie, équilibrée.


Déjeuner avec A. et son amie Laure. Elles repartent après le repas.

Rempotage des mini-cyclamen et coings confits. Je fais également confire un potimaron en suivant un peu gay dans les coings. Pas encore goûté.

Dead to mee saison 2 : «Parfois on a plus besoin d'un bon ami que de connaître la vérité».

A Châlons

Départ à neuf heures trente, passage à St Germain-les-Corbeil pour récupérer les tourtereaux (mon benjamin et sa copine), direction Châlons pour fêter les 80 ans de mon beau-père.
Je comprends de mieux en mieux qu'on n'ait pas envie de fêter son anniversaire et je suis très contente d'avoir organisé ses 70 ans.

Restaurant le carillon gourmand. Je n'avais encore jamais de restaurant aussi clairement organisé pour des repas de famille avec des personnes qui se déplacent mal, en déambulateur ou en fauteuil roulant, tout en conservant une décoration très moderne, dont une sorte de tenture 3D en liège contre le mur qui a des propriétés acoustiques certaines.
Je ne sais plus de quoi nous avons parlé, je ne retiens plus rien. Au moins de Pokémon, puisque nous fêtions également l'anniversaire de A. et que je m'évertue à trouver les cartes plus ou moins rares qu'elle me liste (c'est assez flippant car je ne suis jamais sûre de ce que j'ai trouvé. Elle avait l'air contente).

Cy à O. en rentrant dans le salon de mes beaux-parents où la télé est allumée: «Ah tiens, ta mère est comme toi, si la télé est allumée, elle la regarde».
?? => chez ses parents, la télé est allumée en permanence, même quand sa mère est dans le jardin; personne ne la regarde. Toutes mes tentatives pour convaincre d'écouter la radio sont vouées à l'échec.

Je dors pendant le voyage du retour, j'ai sans doute trop bu.

Je termine la saison 2 de One of us is lying.

Simone Weil

Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale, en attendant la mise à quai de mon train gare de Lyon 19:52; après une réunion qui s'est prolongée au-delà du nécessaire («les recommandations de l'ACPR concernant les réclamations client»).





Dimanche paisible

Entraînement en huit de filles.
Ça balance toujours. En revanche, le sentiment de voler quand nous accélérons est grisant.

Vaisselle en écoutant Lilian Thuram dans le cours de l'histoire. C'est si étonnant désormais, et si reposant, d'entendre une personne concernée au premier chef s'exprimer posément sur le racisme. Reviendrons-nous à cela un jour? (oui, je veux croire que cela reviendra, enrichi, si étrange que cela puisse paraître, par la folie actuelle).

Fin du repassage en regardant Truth Seekers sur Amazon Prime, chasseurs de fantômes déjantés et très branchés (intallateurs de 6G). Ça me fait beaucoup rire, mais je me demande si c'est une bonne idée en ces temps de complotisme.

Formation



Capitaine Haddock contre le harcèlement téléphonique




Je me renseigne sur le financement des formations pro. En fait c'est assez simple: soit c'est l'entreprise qui vous impose de vous former, et elle la finance et vous l'accomplissez durant les heures de travail; soit il y a accord entre l'employeur et le salarié pour que vous en fassiez une partie en dehors des heures de travail; soit c'est une formation que vous accomplissez hors de vos heures de travail et ça ne regarde pas l'employeur.
Dans le dernier cas, cette formation peut être financée par son CPF, alimenté à hauteur 500 euros par an (800 euros pour les personnes les moins qualifiées).

D'après ce que je comprends (ça reste à tester), les organismes agréés sont directement payés par le CPF; le salarié ne verse pas un centime si le montant sur le CPF est suffisant pour payer l'intégralité de la formation.

J'ai regardé deux ou trois sites pour travailler l'anglais à l'oral: le maison, esl, anglais in France et effective linguistique. (Je le note ici pour ne pas les perdre, et au cas où ça soit utile à quelqu'un).

Repassage en regardant En thérapie. C'est à la fois très agaçant et plutôt prenant.
Les billets et commentaires du blog Alice du fromage sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.